Transmission, recherche, réflexion

 

 

Italo Calvino disait que les contes, avec leur économie du récit où tout est fonctionnel, forment  modèle de tout récit. Et le conte (acte de conter) agit comme un révélateur -au sens chimique- du théâtre. L’expérience de la relation aux enfants cristallise encore plus cette « révélation ». Nous sentons que se joue là quelque chose d’essentiel.

 

Le conte est ainsi un art à part entière, indissociable de la transmission. Nous marchons sur deux jambes, de l’artistique au pédagogique… et réciproquement. « Terrain », expérimentation, recherche et réflexion sous toutes ses formes, toujours en collectif.

 

 Mais le conte est reconnu surtout pour son utilité sociale, qui reste à interroger en permanence… la transmission ne saurait se réduire au schéma vertical de ceux qui savent à ceux qui ne savent pas.

 

 

Christian :

- Ateliers et stages en partenariats avec des théâtres, des associations, des services sociaux, des bibliothèques : groupes de conteurs où professionnels éclairés et amateurs divers, lettrés et illettrés se mêlent. (San con puice reconètre ki est ki, et on san fiche).

 

- Conférences pédagogiques et divers stages organisés par l’Éducation Nationale, le Ministère de la Culture, Jeunesse & sport.

 

- Ateliers de pratique artistique de l’école maternelle à l’Université.

 

- Module conte et module pédagogie de l’oral, avec le Centre International d’Etudes Pédagogiques, stage BELC à la faculté de Caen de 1999 à 2006.

 Interventions pour la Fédération Internationale des Professeurs de Français. Tournées spectacles et formations avec les Institut Français, les Alliance Françaises : Singapour, Angleterre, Espagne, Autriche, Hollande, Danemark, Turquie.

 

- Maison du conte de Chevilly-Larue : au "labo recherche" depuis 2008, et interventions auprès de conteurs professionnels.

 Centre Georges Pompidou- BPI, Paris, dans le cadre de la semaine du « Grand Dire de la petite enfance », entretien avec François Flahault, philosophe, mené par Christian Tardif, aux côté d'Abbi Patrix et Florence Desnouveaux.

 Evènement Mondoral « 1001 vies du conte », Université Paris Diderot, décembre 2010. Conversations avec Anne-Sophie Haerringer, sociologue, et Praline Gay-Para, conteuse.

 

 

Rebecca, de son côté, est professeur de violoncelle et d'éveil musical au Havre, fait des projets pédagogiques avec des classes de maternelle et de primaire. Elle réalise des interventions musicales en milieu pénitentiaire et donne des formations professionnelles sur la pédagogie de l'éveil musical.